<< Ecartement

Echancrer >>

Echafaud, échafaudage

subs. masc.

Echafaudage ordinaireConstruction provisoire en bois de brin ou en bois de charpente qui, pendant la durée des travaux de construction ou de réparation d'un édifice, supporte les ouvriers et les matériaux dont ils ont besoin et les élève à la hauteur des travaux qu'ils ont à exécuter.

Les plus ordinaires sont faits par les maçons pour des travaux de peu d'importance ; ils consistent ou en chevalets sur lesquels on met des planches, ou en perches verticales et posées parallèlement dont les pieds enfoncés en terre sont consolidés par des pierres reliées par du plâtre ou du mortier. Fig. 1271.

Echafaudages du PantheonLes échafaudages simples sont formés d'un ou de plusieurs planchers supportés par une série de perches ou poteaux en bois de brin reposant sur le sol, appelés baliveaux, échasses ou écoperches, reliés entre eux au moyen de cordages par des bois de même nature formant traverses ; cet ensemble est relié à la construction par d'autres traverses appelées boulins qui supportent les madriers ou les planches formant les planchers de l'échafaudage.

Les échafaudages des édifices dont la construction exige plusieurs années, se font avec des bois de charpente équarris assemblés, chevillés et boulonnés et se nomment échafauds d'assemblage ; ils sont souvent pourvus d'escaliers, d'une cloison extérieure et quelquefois couverts.

échafauds roulantsLes diverses parties de ces échafaudages sont reliées par des moises ou des croix de Saint-André (fig. 1272, d'après Rondelet, échafaudages qui ont servi pour la construction du Panthéon à Paris).

Pour les nécessités du travail, on est parfois obligé de construire des échafaudages d'assemblages que l'on rend mobiles en faisant porter la partie inférieure par de forts galets, ce qui permet de changer les échafauds de place sans les démonter. Ces échafauds sont nommés échafauds roulants. Fig. 1273.

Les échafauds volants sont ceux dont les échasses ne posant pas sur le sol, et que l'on fait au moyen de pièces de bois placées en bascule sur les appuis des croisées.

La bascule est maintenue à l'intérieur par un poteau vertical.

Echafaud volant pour petites voûtesOn donne d'une façon plus générale le nom d'échafaud volant à ceux que l'on peut démonter en partie pour les changer de place suivant l'avancement du travail.

Fig. 1274. Echafaud volant pour petites voûtes, d'après Zabaglia.

Les planchers de l'échafaud sont portés sur des sablières soutenues seulement par des aiguilles pendantes à la voûte au moyen de scellements en fer.

échafauds CélarPour les petites réparations ou la peinture d'une façade, on se sert aussi d'échafaudages légers qui peuvent se monter et se descendre au moyen de cordes et de moufles, attachées au sommet de la façade. Ces appareils sont connus sous le nom d'échafauds Célar. Fig. 1275.

Les mots échafaud et échafaudage viennent du verbe échafauder. (Voy. devanture et saillie.)

Prix (voy. chêne, dépose, location, sapin.)