<< Ecluse

Ecoperche >>

Ecoinçon

subs. masc.

écoinçonI. Const. Partie de mur ou de cloison comprise entre une baie de croisée ou de porte et un mur ou une cloison en retours tels que A et B. Fig. 1289.

Un écoinçon doit avoir au minimum la largeur nécessaire à un chambranle.

II. Men. Alaise triangulaire rapporté sur un morceau de bois qui n'est pas assez large d'un bout, comme sur certaines marches balancées d'un escalier. Fig. 1290.

On donne en général le nom d'écoinçon à toute partie triangulaire d'un travail, formée par la rencontre de deux ou plusieurs parties.

Fig. 1291. écoinçon a la chaire a prêcher de la cathédrale de Séez (Orne), d'après M. Ruprich Robert.

III. Ebén. Morceaux de bois collés ou cloués contre les tablettes à joindre et avec lesquels on fortifie les angles des grands meubles.

Prix. Charpente.

Les écoinçons ne sont tolérés que pour les marches ayant plus de 0m,35 de largeur. Dans les cas où, par ordre écrit de l'architecte, il est fourni ces marches sans écoinçons au-dessus de de largeur, il est payé par marche une plus-value de 1 franc.