<< Ecu

Ecusson >>

Ecurie

subs. fém.

Local aménagé pour loger les chevaux, ânes ou mulets. Les animaux sont séparés par des stalles fixes, par des bat-flancs ou barres mobiles (Voy. ces mots) entre lesquels sont les mangeoires et les râteliers.

L'espace occupé par un cheval est de 1m,30 à 1m,50 en largeur et de 2m,30 à 3 mètres pour la longueur ; à cette mesure il faut ajouter la profondeur de la mangeoire, la place nécessaire au recul de l'animal et au passage pour le service, soit environ 2 mètres.

La hauteur d'une écurie varie de 3m,50 à 4 mètres ; le sol doit être imperméable et avoir une pente de 0m,05 environ de la tête aux pieds, pour la position du cheval ainsi que pour l'écoulement des urines.

Les fenêtres ou châssis ouvrent à soufflet ou à abatant et sont placés à 2m,50 du sol environ et en arrière des chevaux pour que ceux-ci ne reçoivent pas l'air sur la tête.

Les portes à deux vantaux peuvent avoir de 1m,30 à 1m,40 et celles à un vantail de 0m,90 à 1 mètre sur 2m,20 à 2m,40 de hauteur.

Pour empêcher les chevaux de s'accrocher en circulant dans I'écurie, toutes les arêtes en menuiserie ou en maçonnerie doivent être arrondies et les baies des portes munies de rouleaux en bois placés verticalement, tournant sur des pivots scellés dans les murs.

L'aération est une des conditions essentielles de bonne installation d'écurie. On évalue à 30 mètres cubes, par heure et par cheval, la quantité d'air nécessaire.

Le sol sera préférablement établi en briques posées sur champ sur une couche de béton.

Les râteliers et les mangeoires individuels sont préférables.