<< Elargir

Elégi >>

Elasticite

subs. fém. Propriété possédée par certains corps de reprendre leur volume et leur forme primitive, lorsque là force qui les modifiait cesse d'agir sur eux. Cette modification peut être produite sur les corps par pression, traction, flexion ou torsion. Dans les bois, I'élasticité est plue grande dans le sens des fibres que dans le sens transversal.

L'élasticité des corps s'arrête à une limite au delà de laquelle la déformation subsiste ou cause la rupture : c'est ce que l'on appelle la limite d'élasticité d'un corps.

Cette limite ne doit jamais être dépassée ni même atteinte dans la pratique.

Voici, d'après MM. Chevandier et Wertheim, les coefficients de I'élasticité, par mètre carré, des bois desséchés à l'air et au soleil : Ces coefficients sont exprimés en kilogrammes.

Coeffficient

de l'élasticité

rapporté au mètre carré.

Dans le sens du rayon.

Dans le sens de la tangente aux couches ligneuses.

Acacia. .

1.261.900.000

170.300.000

152.200.000

Sapin . .

1.112.200.000

94.500.000

34.100.000

Charme .

1.085.300.000

208.400.000

103.400.000

Bouleau .

997.200.000

81.100.000

155.200.000

980.400.000

269.700.000

159.300.000

Chêne. .

921.800.000

188.300.000

129.800.000

Pin . . .

564.180.000

97.700.000

28.600.000

Orme . .

1.165.300.000

122.600.000

63.400.000

Sycomore

1.163.800.000

134.900.000

80.500.000

I-'rêne . .

1.121.400.000

111.300.000

102.000.000

Aune . .

1.108.100.000

93.300.000

59.400.000

Tremble.

1.075.900.000

107.600.000

43.700.000

Erable. .

1.021.400.000

157.100.000

72.700.000

Peuplier.

517.200.000

73.300.000

38.900.000

On nomme coefficient d'élasticité E le rapport constant entre la force P de compression ou de tension par unité de surface du prisme expérimenté et l'allongement i ou le raccourcissement qui en résulte sur l'unité de longueur. La formule de ce rapport peut être ainsi indiquée :