<< Enchevalement

Enclaver >>

Enchevêtrure

subs. fém.

Assemblage de pièces de charpente laissant dans un plancher sous l'emplacement de chaque foyer un espace vide de bois ou trémie (voy. ce mot) rempli en maçonnerie dans l'épaisseur des solives ; cet espace vide sert pour l'âtre d'une cheminée ou le passage d'un tuyau.

Les enchevêtrures doivent être dans des dimensions telles que les bois qui les forment n'aient rien à redouter ni du feu, ni d'une grande élévation de température. Selon la profondeur de la cheminée, on laissera de 0m,60 à 1 mètre entre le contre-cœur et le chevêtre et 0m,15 entre les jambages et les rives du châssis de charpente.

L'enchevêtrure se compose (fig. 1341) de :

A, solive d'enchevêtrure qui reçoit BB, les deux chevêtres, lesquels sont assemblés par un bout à la

solive d'enchevêtrure et par l'autre bout scellés dans le mur. Dans ces chevêtres viennent s'assembler CC, tes deux solives boiteuses.

La même disposition subsiste quand le foyer est placé en avant de tuyaux de cheminées des étages inférieurs (fig. 1342); dans ces cas, les chevêtres B soutiennent autant de solives boiteuses C qu'en exige la profondeur de l'âtre. (Voy. cheminée.)

Prix : (Voy. coupement).