<< Enter

Entre-colonnement >>

Entrait

subs. masc.

Pièce de bois E qui dans un comble de pente accentuée, est placée horizontalement au-dessus du tirant T, à la hauteur des pannes intermédiaires P.

L'entrait supporte le poinçon H et soutient

les arbalétriers C, avec l'aide des aisseliers D. Fig. 1367.

Le tirant est lui-même quelquefois désigné sous le nom d'entrait retroussé.

On nomme entrait de brisis celui E qui, dans les combles à la Mansard, soutient les jambes de force. Fig. 1368.

L'entrait peut, comme le tirant principal, avoir à supporter un plancher ; il doit en ce cas être de fort équarrissage à moins d'être soutenu par des

potaux verticaux P formant à l'étage au-dessous les cloisons de refend pour la distribution intérieure. Fig. 1369. Cet entrait est soutenu par des jambes de force J, portant sur le tirant T et maintenues par les aisseliers A.

potaux verticaux P formant à l'étage au-dessous les cloisons de refend pour la distribution intérieure. Fig. 1369. Cet entrait est soutenu par des jambes de force J, portant sur le tirant T et maintenues par les aisseliers A.

On mansarde alors l'étage supérieur par un autre entrait E' également supporté par des poteaux P, des aisseliers A' et des jambes de force J' maintenues par des jambettes K, Le tout est terminé par un assemblage composé de deux arbalétriers B et d'un poinçon C.