<< Feuillard

Feuiller >>

Feuille

subs. fém.

I. Ornement représentant la feuille d'une plante ou d'un arbre et dont on fait un motif de sculpture ou de décoration.

Fig. 1613. Feuilles de bryone, d'après nature.

Fig. 1614. Feuilles de lierre, d'après nature.

Fig. 1615. Chapiteau formé de feuilles de lierre, graines, église de Saint-Maur-les-Fossés (XIIIe siècle).

Toute l'ornementation a tiré son origine de la reproduction des feuilles, fruits et fleurs ; il suffit -d'examiner une feuille quelle qu'elle soit pour

constater tout le parti que l'on en peut tirer, au point de vue décoratif, avec des modifications presque insignifiantes, et en se bornant seulement

à régulariser, à rendre symétriques les formes données par la nature.

Les feuilles employées pour la décoration peuvent se classer comme suit :

1° Les feuilles tournantes qui enlacent et tournent autour d'un corps arrondi.

2° Les feuilles galbées, dont la nervure centrale prend la forme d'une doucine.

3° Les feuilles de refend, dont les contours sont refendus, comme dans l'acanthe.

4° Les feuilles dentelées, aux bords découpés en forme de dents.

5° Les feuilles d'eau, simples et ondulées, très usitées en serrurerie.

6° Les feuilles d'angle, sculptées aux coins des cadres, moulures, plafonds, etc., et servant à dissimuler la jonction des lignes d'encadrement.

II. Men. On donne le nom de feuille aux vantaux plus ou moins larges composant les persiennes brisées ou les volets brisés, qui doivent être réunis par des charnières ou des paumelles pour se replier les uns sur les autres ; on dit une feuille de persienne, une feuille de volet.

On dit aussi une feuille de volet pour désigner le volet d'une fermeture de boutique.

III. Feuille de parquet. Dans le parquet en feuilles, on donne ce nom à des parties formées d'un bâti d'encadrement dans lequel sont assemblés des montants, des traverses et des panneaux de petite dimension ; elles se faisaient autrefois d'une manière uniforme et carrées de 1m,00 X 1m,00.

Elles se font actuellement à toutes les mesures ; mais les mesures commerciales sont toujours les plus employées. Pour les parquets mosaïques, elles ont communément 0m,50 X 0m,50. (Voy. parquet.)