<< Foyer

Fraise >>

Frais

subs. masc. plur.

Ce que coûte un travail et ce qui doit entrer en compte pour l'établissement de son prix.

On distingue :

1° Frais de premier établissement : achats d'outillage et de matériel, de fonds de maison, dépenses d'installation.

Ces frais doivent être amortis chaque année.

2° Frais de bureau : dessinateurs, employés de bureau, fournitures de bureau, etc...

3° Frais généraux : usure de matériel, éclairage, location, patente, etc.

4° Faux frais : les menues dépenses occasionnées par l'exécution du travail et qui ne sauraient être portées en compte spécial.

Ces quatre sortes de frais doivent, dans une proportion prévue, entrer dans l'estimation de tous les travaux. Ils varient selon les localités, selon l'importance de la maison que l'on dirige. C'est par un contrôle de plusieurs années et par une attention rigoureuse qu'un chef de maison arrive à pouvoir se rendre un compte très exact de ces frais et de la proportion qu'il doit leur donner dans le montant de ses entreprises.

5° Frais de matériaux et fournitures : comprenant tous les matériaux qui entrent dans un travail, en tenant compte de l'intérêt de l'argent depuis leur achat, pour les matériaux dont on doit être approvisionné. Les bois sont dans ce cas et obligent le menuisier, l'ébéniste et le charpentier à être toujours munis de bois sec, seule condition d'une bonne exécution. Il y a donc lieu de compter non pas seulement l'intérêt de l'argent depuis l'achat, mais aussi tous les frais de manipulation que l'on doit faire subir aux bois en magasin pour les garder en bon état.

6° Frais d'exécution : comprenant tout ce qui a été payé aux divers ouvriers employés au travail.

Toutes ces sommes constituent les frais ou débours. C'est à l'ensemble de cette somme, dont le détail doit être minutieusement établi, que le patron ajoute son bénéfice.