<< Collage

Collet >>

Colle

subs, fém.

Substance gluante s'employant à chaud ou à froid et servant a faire adhérer entre eux les objets que l'on veut réunir.

On distingue plusieurs espèces de colles, telles que la colle de pate, la colle de peau, de parchemin, etc.

La colle forte employée par les menuisiers et les ébénistes provient de matières gélatineuses animales, telles que nerfs, peaux, de diverses membranes et d'os cuits dans l'eau bouillante.

On la trouve dans le commerce sous la forme de feuilles, et désignée soit par le nom de la localité où elle se fabrique, soit par le nom des fabricants.

La marque la plus estimée est celle de Givet. On distingue aussi la colle de Lyon, la colle de Paris, etc. Ces dernières s'emploient mélangées avec la colle de Givet.

La colle de bonne qualité doit être transparente et avoir une couleur brun clair ; elle doit être facile à briser, sa cassure doit être brillante.

Pour l'employer, on la casse en morceaux assez menus que l'on mélange avec de l'eau dans la proportion de 500 grammes pour un litre d'eau ; la cuisson se fait dans un vase en cuivre à bain-marie appelé pot à colle placé sur un feu doux afin que la dissolution se fasse lentement, en ayant soin de la remuer de temps à autre. Il faut environ deux heures pour que la colle soit cuite et bonne à employer. On diminue le temps de la cuisson en la faisant tremper dans l'eau pendant douze heures après l'avoir cassée.

Pour que la colle ne brûle pas en la faisant cuire ou chauffer, on doit veiller à tenir le bain-marie, plein d'eau ; la colle brûlée perd toutes ses qualités d'adhérence.