<< Jambage

Jambette >>

Jambe

subs. fém.

Jambe de mur, jambe boutisse et jambe de forceConstr. Chaînes ou piliers en pierre placés de distance en distance dans les murs pour les fortifier et les lier ou pour servir de support à des poutres, traverses ou autres pièces de même nature.

Les jambes sont composées de pierres de grandeurs alternées de manière à former harpes. Fig. 1833.

On distingue la jambe boutisse, dont la tête lie les murs de face de deux maisons voisines et dont la queue est noyée dans le mur mitoyen. Fig. 1834.

La jambe d'encoignure, placée à l'angle.

La jambe étrière, qui forme la tête d'un mur mitoyen et tableau de baie aux deux côtés de la tête dans le mur de face, la queue faisant parpaing dans le mur mitoyen.

On donne le nom de jambe parpaingue à celle dont les assises forment l'épaisseur du mur.

Les jambes sous poutre sont celles qui sont placées dans un mur pour supporter une poutre.

I. Charp. Jambe de force. Pièce de bois A inclinée dont une extrémité porte sur une autre pièce de bois qu'elle a mission de consolider et dont l'autre extrémité porte sur un point d'appui situé à quelque distance. Fig. 1835.

II. Pièce de bois B qui, dans un comble brisé, va de l'entrait à l'entrait retroussé, ou qui, comme dans la figure 1836, soulage l'arbalétrier C en faisant porter une partie de sa charge sur le tirant D.