<< Rocaille (style)

Roche >>

Rocaille

subs. fém.

I. Arch. On dit aussi rocaillage.

Constructions rustiques, telles que : rochers, grottes, fontaines, etc., dans lesquelles on emploie des matériaux bruts, des fragments de meulières ou de roches, des coquillages et autres matériaux qui donnent à cet ouvrage un aspect rocailleux.

II. Const. On appelle particulièrement rocaillage les petits morceaux de meulières dont on garnit le parement d'un mur fait avec les mêmes matériaux pour lui donner un aspect rustique, ou pour le dresser avant de faire un enduit au ciment ; très souvent le rocaillage, qui se peut faire alors avec des morceaux de meulière de teintes variées et minces teints artificiellement, est laissé apparent et sert à décorer la façade sur laquelle il est fait.

Les revêtements des murs faits avec de menus morceaux ou des débris de meulière prennent aussi le nom de rocaille.

III. On donne particulièrement le nom de rocaillage au garnissage fait à bain de ciment sur le parement d'un mur en meulière ; cette opération a pour but de régulariser et dresser le mur avant d'y faire l'enduit.