<< Endentement

Enfoncement >>

Enduit

subs. masc.

I. Matière molle que l'on applique sur les murs, par couches minces, pour en rendre la surface plane et unie et les préparer à recevoir au besoin de la peinture. Les enduits se font en plâtre, en mortier de chaux, en ciment, en stuc, en bitume, etc.

Les enduits hydrofuges sont ceux que l'on emploie contre l'humidité.

Dans les enduits en plâtre, on distingue le crépi ou couche de plâtre que l'on applique sur les maçonneries en moellon, sur les hourdis de pans de bois, sur les augets des plafonds pour préparer la surface à recevoir l'enduit.

Pour les murs de clôture le crépi reste parfois apparent.

II. Peint. Pour préparer les murs et les boiseries à recevoir la peinture, les peintres y appliquent un enduit de mastic d'une consistance très molle, qu'ils étendent sur les surfaces à enduire avec une truelle faite à cet usage ou avec un couteau à reboucher à lame large et assez flexible.

Pour les moulures, ils se servent d'un enduit plus mou ou préférablement d'une couleur assez épaisse pour pouvoir être posée au pinceau, mais en passant légèrement sur les tarabiscots et les carrés de la moulure afin de ne pas les empâter.

Quand la couleur est prise, on l'essuie avec un chiffon ou une peau que l'on mouille fréquemment dans l'eau ; et on a soin de tenir l'ongle du pouce placé sur le linge contre les angles rentrants de la moulure, qui se dégage alors avec toute sa netteté.