<< Décharge

Déchevillage >>

Déchet

subs. masc.

On donne ce nom à la matière mise hors d'emploi par suite de la mise en œuvre des matériaux employés à un travail.

Dans la menuiserie, le déchet ou perte varie selon la nature du travail, l'espèce du bois et l'échantillon employé ; il est de trois sortes :

1° Le déchet occasionné par la longueur déterminée des échantillons, par la suppression des gerces qu'ils peuvent avoir dans les bouts et celle des nœuds ;

2° Les déchets qu'éprouvent les planches en largeur, occasionnés par le dressage des rives, l'enlèvement des flaches, de l'aubier et des gerces qui peuvent rester dans le milieu de quelques-unes ;

3° Le déchet résultant de la diminution du trait de scie et du dressage des rives des morceaux ayant une largeur moindre que l'échantillon dans lequel ils sont pris.

Les languettes ainsi que les tenons faisant partie du bois en œuvre ne sont pas considérés comme déchet.

En résumé, le déchet du bois pour les travaux de menuiserie en bâtiment est approximativement de 1/8 à 1/12 et de 1/4 environ pour les travaux d'art.