<< Fenêtre

Fenton >>

Fente

subs. fém.

Petite ouverture pratiquée naturellement ou volontairement dans le sens de la longueur.

Fente des bois, les débiter dans le sens de la longueur à l'aide d'outils spéciaux autres qu'une scie, tels que : hache, coutre, coins en fer ou en bois, etc. Les lattes, échalas, douves de tonneau, merrains sont débités par la fente.

Les ouvriers qui font ce travail sont appelés des fendeurs.

Tous les bois ne sont pas également propres pour la fente ; le chêne le châtaigner, le hêtre sont meilleurs pour la fente que le noyer ou l'orme. Les bois fendus prennent le nom de bois de fente, par opposition à ceux débités à la scie que l'on nomme bois de sciage. (Voy. bois et débit de bois.)