<< Dévidoir

Dévoyer >>

Devis

subs. masc.

État détaillé des conditions dans lesquelles un travail doit être exécuté.

On distingue trois espèces de devis : le devis descriptif, le devis estimatif, le devis justificatif.

1° Le devis descriptif comprend l'exposé du travail projeté, la qualité des matériaux, la manière dont le travail doit être exécuté, les conditions imposées à l'entrepreneur, le mode de paiement, les garanties pour la bonne exécution du travail, les conditions de réception, de toise, de vérification, de règlement de mémoire.

Ce devis est dressé par l'architecte.

2° Le devis estimatif donne l'application des prix à chaque nature de travail et le total des dépenses.

Le devis approximatif est un devis estimatif fait avec moins de détails et dans lequel la prévision des dépenses est donnée approximativement.

Ce devis est également dressé par l'architecte, mais il est fait le plus souvent par les divers entrepreneurs qui doivent concourir à la construction projetée.

3° Le devis justificatif, qui ne s'emploie guère que pour les grands travaux d'administration, indique le but d'un travail projeté, l'intérêt général qui peut en résulter, l'avantage du projet en discussion sur d'autres propositions concernant le même travail.

Les devis acceptés sont signés par le propriétaire et l'entrepreneur et annexés au marché ou contrat par lequel ce dernier s'engage à exécuter le travail d'après les conditions des devis descriptif et estimatif.

Les plus grandes précautions doivent être prises lorsqu'il s'agit de dresser un devis. Il ne faut pas oublier qu'un devis engage l'entrepreneur tout aussi bien que le marché passé, et qu'à moins de modifications écrites demandées pendant l'exécution du travail, le devis qui est joint au marché est une pièce de la plus grande importance.

Pour la menuiserie, on y indique les qualités et sortes de bois à employer, la façon dont ils doivent être travaillés, s'il doit y avoir des moulures, sculptures, etc. ; il est fait mention si elles doivent être rapportées ou prises dans la masse.

Pour la charpente, il est fait mention de la nature des bois, de leur épaisseur, de leur qualité et aussi de la façon dont ils doivent être assemblés.

En un mot, le devis doit tout prévoir, aussi sommairement, aussi économiquement que possible, mais sans laisser la moindre possibilité d'un imprévu ou d'un aléa.