<< Alaise

Aléser >>

Alcôve

subs. fém.

Alcôve de style Louis XIVEmplacement pris sur une pièce et séparé de celle-ci par une boiserie dans laquelle une ouverture est ménagée. Cette boiserie peut être remplacée par une simple balustrade comme on le voit dans les alcôves des époques Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. L'alcôve est destinée à recevoir un ou plusieurs lits.

La face est le plus souvent une baie ouverte, plus ou moins décorée, et garnie parfois de rideaux.

Si l'on veut dissimuler l'alcôve, on ferme la baie par une porte dont le parement, côté de la pièce, rappelle les boiseries de la pièce sur laquelle l'alcôve a été prise.

Quand les alcôves sont de dimensions trop restreintes, on pratique une porte de service dans une des cloisons latérales.

Alcôve du XVIIIe siècle en menuiserieAutrefois les alcôves étaient d'un usage très répandu et il en existe encore de très beaux exemples qui ont donné lieu à de remarquables travaux de menuiserie.

De nos jours l'emploi des alcôves est devenu plus rare ; on en a reconnu le côté fâcheux au point de vue de l'hygiène et de l'aération. La figure 91 représente, d'après Roubo, une alcôve ou chambre de parade, style Louis XIV. Comme le montre le plan, le lit est placé sur une estrade à laquelle on accède par trois marches. Notre figure 92 représente une alcôve du XVIIIe siècle exécutée en menuiserie.