<< Biais

Bidet >>

Bibliothèque

subs. fém.

Bibliothèque de Sainte Geneviève, ParisI. Collection de livres disposés dans un certain ordre.

Par extension, on donne le nom de bibliothèque aux pièces renfermant les livres, comme aussi aux monuments spécialement affectés à la collection des volumes, estampes, manuscrits, etc.

Fig. 453. Élévation d'une partie de la bibliothèque Sainte-Geneviève, à Paris.

Bibliothèque Louis XIIFig. 454. Bibliothèque Louis XII.

II. Ebén. Armoire garnie de tablettes mobiles sur lesquelles on place les livres. Elles se font avec ou sans porte. Dans le premier cas, ces portes sont vitrées ; quelquefois la glace ou le verre est remplacé par un grillage en laiton avec un rideau derrière.

Cette disposition permet à l'air de pénétrer dans la bibliothèque et garantit les livres contre la piqûre ou la moisissure.

Cette disposition, par contre, a le désagrément de laisser en même temps passer la poussière.

On nomme bibliothèques à deux corps celles dont le corps du bas, formant soubassement, est en saillie sur celui du haut.

Mentonnet de bibliothèqueEntre le corps du haut et celui du bas, on place souvent une tablette qui peut être amenée en avant et sur laquelle on peut déposer momentanément les livres ; c'est pour cela que les portes du corps du haut sont tenues un peu élevées au-dessus du corps du bas. A l'intérieur, les tablettes posent sur des tasseaux mobiles ajustés dans des crémaillères ou quelquefois sur des petits mentonnets en cuivre dont le tourillon A (fig. 455) entre dans des trous percés de distance en distance dans les montants et permet de placer les tablettes à la hauteur voulue.

Bibliothèque deux corps de style Louis XV

La figure 456 représente l'élévation d'une façade de bibliothèque fixe à deux corps, style Louis XV, ainsi que la coupe de hauteur de la façade en retour et le plan.

Bibliothèque de gare

La figure 457 reproduit l'élévation d'une bibliothèque de chemin de fer, comme on en voit sur les quais et dans les gares de nos réseaux de chemins de fer.