<< Miroir

Miséricorde >>

Mise

subs. fém.

I. Const. Mise en ligne, disposition de deux cordeaux tendus parallèlement sur lesquels on se guide pour élever les parements verticaux d'un mur.

Mise en oeuvre, commencer un travail par le façonnage des matériaux qui doivent y être employés.

Mise en train, commencer un travail.

II. Charp. Mise dedans, ajustement des assemblages d'une charpente ; les assembler provisoirement pour les vérifier et s'assurer si toutes les pièces joignent exactement ; en un mot c'est présenter le travail tel qu'il devra être monté, en ajustant les tenons avec les mortaises, en rectifiant l'inclinaison des gorges de celles-ci, en désaboutant les joints obliques, enfin en emmanchant provisoirement tout le travail au moyen de chevilles en fer nommées chevilles d'assemblages.

Faire une mise d'épaisseur, mettre d'épaisseur les deux rives ou une des rives d'une pièce de bois qui n'a pas besoin d'être tirée d'épaisseur dans toute la largeur.

On fait aussi des mises d'épaisseur sur des panneaux ou travaux analogues, soit au pourtour, ou dans un endroit quelconque, en long ou à travers bois pour recevoir une fourrure ou une barre destinée à consolider ces travaux ou à les maintenir droits.

Les mises d'épaisseur se font au feuilleret ou au guillaume.

Prix : Voy. feuillure.

Mise d'équerre. Mettre à angle droit, à l'aide de l'équerre, les rives adjacentes d'une pièce de bois que l'on corroyé. (Voy. corroyer.)