<< Balancement

Baldaquin >>

Balcon

subs. masc.

BalconSaillie pratiquée devant les ouvertures d'une maison et entourée d'une balustrade en pierre, en fer ou en bois, et supportée par des consoles ou des colonnes. Fig. 347.

Les balcons n'embrassant que la largeur d'une baie sont appelés petits balcons ; ceux qui en embrassent plusieurs ou qui sont continus sur toute la façade s'appellent grands balcons.

Législ. L'autorisation d'établir un balcon sur la voie publique est donnée par l'autorité municipale.

A Paris, les petits balcons ne peuvent avoir plus de 0m,22 de saillie sur la façade ; les grands balcons, qui ne peuvent être établis à moins de 6 mètres au-dessus delà chaussée et seulement dans les rues, places et carrefours ayant au moins 10 mètres de largeur, peuvent avoir une saillie de 0m,80.

Ailleurs qu'à Paris, il doit toujours y avoir 1m,90 de distance entre la face du balcon et la propriété du voisin et 0m,60 de distance entre l'extrémité latérale du balcon et la propriété voisine.

Le décret du 22 juillet 1882 a fixé comme suit les saillies autorisées pour les balcons établis à Paris sur les diverses voies publiques :

Balcons et accessoires. Les hauteurs de 2m,60, et 5m,75 fixées ci-contre, seront mesurées pour les balcons jusqu'au parement inférieur de l'aire de ces balcons.

Saillies autorisées au-dessus du trottoir.

Grands Balcons (aire et garde-corps compris).

Dans les voies de 7m80 à 9m75 de larg.

— 9m75 et au dessus.

Les consoles et autres supports des grands balcons de 0 m80 de saillie pourront avoir cette même saillie mais seulement dans une hauteur de 0m80 en contre-bas du parement inférieur de l'aire.

Petits Balcons. Dans les voies de toute largeur. . . 0m22

Il pourra être établi sur les grands et les petits balcons des constructions légères qui ne dépasseront pas la saillie de ces balcons, à la condition que ces constructions présenteront toutes les garanties désirables de solidité.

Heress, chardons, artichauts, et autres objets analogues destinés à servir de défense sur les balcons, corniches, et entablements.

En sus de la saillie permise pour les-dits objets.

Les parties de ces objets excédant la saillie de leurs supports ne pourront être qu'en fer forgé, sans partie pleine.