<< Charpentier

Charrette >>

Charretière (Porte)

subs. fém.

Porte charretièrePorte généralement à deux vantaux et ayant une ouverture suffisante pour le passage des charrettes ; cette ouverture doit être au moins de 2 m. 50.

Dans les villes, les portes des maisons d'habitation par lesquelles passent les voitures prennent le nom de portes cochères. (Voy. ce mot).

Les portes charretières se composent le plus souvent d'un bâti avec écharpes sur lequel les planches entières ou en frises sont clouées ou embrevées dans le bâti comme panneaux : un porte de service ou guichet se pratique quelquefois dans l'un des vantaux.

Ces portes se ferrent au moyen de gonds ou de pivots à crapaudine et à bourdonnière (Voy. ces mots)

La fermeture se fait souvent à l'intérieur, au moyen d'une barre à bascule en bois ou en fer. (Voy. Bascule).

Fig. 741. Porte charretière vue de l'extérieure ; les traits ponctués indiquent les bâtis et les écharpes ; un guichet est pratiqué dans l'un des vantaux.

Prix : Menuiserie.

Les portes charretières sont détaillées suivant leur nature : les bâtis au mètre linéaire aux prix des bâtis à 4 parements (feuillure, rainures, moulures comptées séparément) ; les panneaux comptés au mètre superficiel. (Voy. dépose).