<< Décimètre

Décistère >>

Décintrage ou décintrement

subs. masc.

Enlèvement des charpentes qui formaient le cintre de la construction d'un arc ou d'une voûte.

Cette opération doit être faite avec grand soin pour éviter les accidents provenant du tassement.

Le décintrement s'opère lorsque le mortier des joints est déjà un peu dur sans pour cela être complètement sec ; les cintres ne doivent être enlevés que successivement.

Plusieurs systèmes sont employés pour ce décintrement progressif :

1° Les boîtes ou les sacs à sable que l'on place sous le cintre entre les semelles et qui ne laissent échapper que peu à peu la matière qu'ils contiennent. Ce système a été inventé par M. Beaude-Moulin, ingénieur en chef des ponts et chaussées.

2° Les coins de bois placés aux pieds des fermes du cintre et que l'on fait glisser par pression.

3° Les vérins ou dés, appareils avec lesquels on peut faire descendre et au besoin faire remonter une ferme de cintre avec un mouvement aussi régulier, aussi lent qu'il est nécessaire.

4° Au système des sacs de sable, M. Sazilly a substitué celui des cylindres en tôle remplis de sable que l'on pose sur la semelle de plate-forme et qui sont munis à l'intérieur d'un piston réglant l'écoulement du sable.

M. Guyot, ingénieur, a combiné dans son système l'emploi des vérins et celui des cylindres en tôle remplis de sable. C'est ce dernier système qui semble prévaloir aujourd'hui, surtout pour les arches à longue portée.