<< Faux-fond

Faux-jour >>

Faux-frais

subs. masc.

Dépenses inhérentes à l'exploitation d'un commerce ou d'une industrie et qui ne sont ni la fourniture des matériaux, ni la main-d'œuvre. Les faux-frais comprennent les déchets et pertes de matières, les frais de déplacement et de transport, les petites fournitures telles que clous, colle, réparations d'outillage, etc. ; en un mot tous les menus frais entraînés par l'exécution d'un travail. Il doit en être tenu compte dans l'établissement d'un devis, sur la proportion de 10 % environ pour la menuiserie, la charpente et l'ébénisterie.

Les faux-frais sont distincts des frais généraux (voy. ce mot), qui comprennent, eux, les frais inhérents à l'exploitation d'une industrie tels que : loyer, patente, éclairage, chauffage, outillage, etc.