<< Impériale (Comble à l')

Impression >>

Imposte

subs. fém.

Corniche d'imposte d'une arcade dorique.I. Bandeau ou corniche A couronnant le pied droit B d'une arcade et sur laquelle pose l'archivolte C.

Le profil des impostes varie suivant les ordres des arcades ou portiques dont elles font partie. D'après Vignole, sa largeur est d'un double module.

Fig. 1824. Corniche d'imposte d'une arcade dorique.

II. Ouverture ménagée au-dessus d'une porte ou d'une croisée et qui est quelquefois garnie d'un panneau en fer appelé panneau d'imposte.

Impostes surmontant des portes cochères et imposte époque Henri IID'autres fois cette ouverture est garnie d'une menuiserie pleine ou vitrée, quelquefois ouvrante, séparée de la porte ou de la croisée par une traverse appelée traverse d'imposte. Ces traverses sont, le plus souvent, ornées d'élégis, de moulures ou de sculptures.

Dans les appartements les impostes servent à éclairer en deuxième jour ou à aérer les cabinets ou les couloirs qui n'ont pas de jour direct.

Les portes cochères sont très souvent surmontées d'une imposte destinée à donner du jour soit dans l'allée, soit dans la pièce d'entresol réservée, la plupart du temps, au concierge.

Fig. 1825. Impostes surmontant des portes cochères.

L'imposte n'est pas toujours garnie de vitrage et peut n'avoir d'autre but que de diminuer la hauteur de la porte cochère qu'elle surmonte.

Fig. 1826. Imposte d'une maison a Orléans, époque de Henri II.

Prix : Voy. Persienne.