<< Arrachement

Arrêtoir >>

Arrêt

subs. masc.

Arrêt de feuillure, rainure, moulureSe dit de l'endroit où se termine une feuillure, une rainure, une moulure, etc. qui n'est pas poussée dans toute la longueur du bois.

Arrêt de fenêtre. Les arrêts des moulures sont très variés. Le plus simple est l'arrêt carré qui est peu employé ; on termine plus généralement les moulures par un amortissement qui prend le nom de profil d'arrêt. Parmi les moulures arrêtées les plus employées, on peut citer : le chanfrein, le congé, la baguette, la doucine, les cannelures, etc. (Voy. ces mots).

Le chanfrein arrêté peut avoir pour profil d'arrêt le chanfrein finissant en gorge (fig. 201) ou celui du chanfrein en biseau (fig. 202).

Quelquefois ce biseau a un carré (fig. 203). Le profil d'arrêt à gorge se fait aussi avec un carré (fig. 204). Celui de la figure 205 est un talon.

Le congé peut avoir pour profil d'arrêt une gorge formant cuillère avec carré ou avec une pente (fig. 206).

La baguette descend parfois sur un glacis formant profil d'arrêt (fig. 207) ou sur une demi baguette retournée (fig. 208).

La figure 209 montre un battant dont l'arrêt de la moulure se profile avec la moulure de la traverse ; le centre du quart de rond de l'arrêt est à la rencontre du battant et de la traverse ; sur le battant la moulure est accompagnée d'un grain d'orge également arrêté.

Arrêt de moulureDu XIIIe siècle au XIVe siècle, les assemblages carrés avec moulures arrêtées étaient généralement employés.

Fig. 213. Pilastre cannelé

On en fait également un usage fréquent de nos jours. Depuis l'emploi des machines dans la menuiserie, beaucoup d'arrêts circulaires sont faits mécaniquement ; ils n'ont pas toujours en ce cas la forme convenable qui paraît trop allongée, car le rayon est toujours augmenté de celui de l'arbre de la toupie T (fig. 210) où est tracée la courbe faite par la sortie de l'outil.

Les figures 211 et 212 indiquent d'autres profils d'arrêts de diverses moulures.

Les cannelures sont arrêtées en haut en cuillère, et en bas par un arrêt carré A, par un arrêt en glacis B ou par un arrêt en demi-cercle C. Ce mot vient du verbe arrêter.

Prix. Menuiserie, à la pièce.

Feuillures, rainures, élégis, languettes, chanfreins. Selon la nature de l'ouvrage, chaque arrêt est compté pour 1 mètre linéaire ; sur moulure, pour 2 mètres linéaires.

Profil de chanfrein de congé en biseau ou à gorge, en plus du prix d'arrêt.

Profil de chanfrein avec pente ou gorge, en plus du prix d'arrêt.

Profil de congé avec carré et cuillère, de cannelure en cuillère et en pente.

Les chanfreins, avec ou sans arrêt, ne sont payés à la pièce que lorsqu'ils ont été exécutés exceptionnellement. Les ouvrages comportant dans leur ensemble des chanfreins arrêtés ou non sont payés au mètre superficiel des ouvrages de même nature à petits cadres.

Les profils des arrêts sont, seuls, payés à part.

Prix. (Voir Moulure).