<< Croche

Croisée >>

Crochet

subs. masc.

Crochet d'ornementationI. Arch. Ornement de sculpture, formé par un bourgeon enroulé ou par une tête de feuillage. On en voit dans les chapiteaux, les frises, les arêtes de clochers, surtout dans les constructions du XIIIe siècle. (Voy. ogival.)

On leur donne aussi le nom de feuille à crosse.

Fig. 1099. A. Crochets à l'Hôtel de Ville de Bourges, XVe siècle. B. Crochets à l'Église de Reims, XIIIe siècle. C. Crochets à la Cathédrale de Paris, XIIIe siècle.

II. Men. Patte de fer coudée et dentée, qui sert à buter le bois en travail sur un établi. Il est fixé à la tête de l'établi sur un morceau de bois carré encastré à glissement assez résistant pour se maintenir à la hauteur voulue.

Crochets métalliquesLa figure 1100 représente deux crochets dont l'un à pointe et l'autre à patte ; ils sont quelquefois remplacés par de simples clous enfoncés dans la tige et aplatis à la lime. Fig. 1101.

Quelques établis (d'amateurs) sont pourvus d'un deuxième crochet qui peut se placer à différents endroits de l'établi où sont pratiquées des entailles ; ils ont pour but d'empêcher le bois de revenir sur lui-même. Ils sont tout en fer, et garnis d'un ressort qui les maintient en hauteur et d'une petite vis pour faire pression sur le bois. Fig. 1102.

Men. « donner du crochet » se dit en parlant des dents d'une scie auxquelles on donne plus de prise dans le bois, en les rendant plus aiguës. On obtient ce résultat en augmentant l'inclinaison de la dent en l'affûtant. (Voy. croc, dent.)

III. On donne aussi le nom de crochet à différentes moulures ayant plus de largeur à l'intérieur qu'à l'orifice.

IV. Serr. Fausse clef servant à ouvrir une serrure dont on n'a pas la vraie clef.

V. En général le nom de crochet est accordé à toute pièce de fer rond ou plat, dont une extrémité est faite en forme de croc pour entrer dans un piton, servant à fermer ou à suspendre un objet, l'autre extrémité étant recourbée forme un œil dans lequel se trouve engagé un piton à patte, à vis ou à pointe, servant à fixer le crochet. Cet œil est parfois remplacé pour les crochets plats par une partie aplatie qui permet de le fixer avec une vis, le plus souvent à tête ronde.

Fig. 1103. Crochet plat pour fermeture d'armoire.

Les clous à crochet sont ceux qui ont une tête coudée. (Voy. clou.)

Les plombiers et les couvreurs se servent aussi de crochets de formes différentes pour maintenir les gouttières, les couvertures en ardoise, etc.

Les toits en ardoise, en zinc, etc., à pente rapide sont parfois munis de crochets en fer rond, fixés de distance en distance pour le service des réparations.

On dit d'un objet qu'il est crochu quand il est recourbé ou en forme de crochet.