<< Galandage

Galère >>

Galbe

subs. masc.

Tracé du galbe d'une colonneProfil extérieur d'une colonne, d'un vase, d'un balustre, etc.

Le galbe du fût d'une colonne s'obtient le plus souvent en conservant le tiers inférieur de forme cylindrique et en diminuant en ligne droite depuis ce tiers jusqu'au-dessous du chapiteau, ce qui donne au fût une forme convexe.

Cette ligne droite peut être remplacée par une ligne courbe, dont le tracé est donné par la figure 1701. Soit AB le diamètre au tiers du fût et CD le diamètre sous le chapiteau. Du point T, on décrit une demi-cirçonférence égale à AB et du point C on tire une parallèle à l'axe FG qui coupe la demi-circonférence au points,l'arc A5, et la partie de l'axe T5' étant divisés en un certain nombre de parties égales, en cinq par exemple, comme sur la figure, la rencontre de chacune de ces lignes verticales et horizontales, donne les points intermédiaires HIJK pour le passage de la courbe génératrice de cette partie du fût.

La figure 1702 indique un deuxième procédé dans lequel la courbe commence au bas du fût ; mais on peut aussi le faire commencer au tiers. Après avoir tracé l'axe AB, le demi-diamètre ou module CD, à la base du fût et le demi-diamètre FG sous le chapiteau, du point F, avec un rayon égal au module CD, on décrit un arc qui coupe l'axe AB au point H ; la ligne droite FH prolongée jusqu'à sa rencontre avec la ligne horizontale CD prolongée donne le point O, qui sert de point de concours pour les lignes obliques 01, 02, 03, etc., dont la distance et le nombre ne sont pas déterminés ; une ouverture de compas égale au module CD, portée de leur rencontre avec l'axe sur leur prolongement, fixe les points I J K L M N P Q, pour le passage de la courbe.

Cette courbe peut être tracée d'un trait continu. Pour opérer, on place une coulisse suivant l'axe AB ; l'extrémité d'une règle, telle que FO, est munie d'un porte-crayon ; à une distance égale au module CD=FH, on fixe un petit taquet mobile autour d'un axe. Ce taquet peut glisser librement dans la coulisse placée suivant AB ; une entaille longitudinale, pratiquée à l'autre extrémité de la règle et dans laquelle s'engage une broche fixée au point O, permet de faire mouvoir la règle pour le tracé de la courbe.