<< Chainon

Chaise longue >>

Chaire

subs. fém.

chaire féodaleI. Le mot chaire vient du mot cathedra, qui signifie siège.

Dans ce sens, il indique la place réservée dans l'église au plus haut dignitaire. Par extension on a longtemps appelé chaire, chaise, chaière, le siège garni de bras et dossier, à devanture pleine, qui servait de trône au maître ou à la maîtresse de la maison. Au XIVe et au XVe siècle, les dossiers de ces sièges étaient terminés par un dais.

Dans les assemblées, les chaires des seigneurs féodaux étaient placées dans des espaces libres ; on pouvait circuler autour. Au XVe et au XVIe siècle, ces sièges, dont les dossiers étaient beaucoup plus élevés que la personne assise, furent adossés à la muraille et c'est à cette époque que l'on commença à draper le dossier.

Chaire de professeurNotre figure 663 représente une chaire féodale, travail d'ébénisterie française du XVe siècle.

II. On donne aussi ce nom à des tribunes d'un travail très simple de menuiserie dans lesquelles les professeurs se placent pour faire leurs cours. Ces chaires sont généralement élevées d'une ou deux marches au-dessus du sol afin que la voix du professeur s'étende mieux dans toute la salle de cours et que sa surveillance se puisse mieux exercer. Fig. 664.

Chaire à prêcherChaire à prêcher. La chaire à prêcher est une tribune de forme carrée, polygonale ou circulaire, élevée au-dessus du sol de l'église et dans laquelle se placent les prédicateurs.

Le prédicateur prend place dans la partie importante et centrale de la chaire ; cette partie est la cuve, derrière est le dossier qui, le plus souvent, relie la cuve à la partie supérieure appelée abat-voix (voir ces mots).

Parfois le dossier est supprimé et l'abat-voix est scellé au-dessus de la cuve à la hauteur nécessaire. Ce cas se présente souvent pour les chaires adossées.

On accède à la cuve par un escalier qui peut avoir un seul rampant comme dans notre figure 666 ou bien deux rampants comme la figure 665 bis exécutée par M. Chauvy, de Lausanne.

Chaire à prêcherLa chaire peut être isolée comme dans notre figure 666 ou être adossée à un pilier ou à une colonne comme dans notre figure 665.

La cuve peut être supportée par une colonne ou un groupe de colonnes (fig. 666. Chaire exécutée par M. Lambinet, de Bordeaux), ou par un groupe de personnages (fig. 667. Chaire à prêcher de l'église de Plouasne, par M. Bellanger, ébéniste à Rennes).

Chaire d'égliseChaire d'église

Quand la chaire est adossée, la cuve se termine souvent par un motif formant cul-de-lampe. Fig. 668. Chaire adossée Louis XV.

Chaire adossée de style Louis XV

Les dimensions habituelles données aux diverses parties d'une chaire à prêcher sont les suivantes :

Dossier : hauteur de 1m,60 à 1m,85 ; largeur de 0m,75 à 1m,25.

Cuve : hauteur 0m,80 à 0m,90 ; largeur 1 mètre à 1m,50 ; toujours plus large que le dossier.

Cul-de-lampe : hauteur 0m,85.

Abat-voix : hauteur 0m,75 à 1m,50 ; toujours plus large que le dossier.

Hauteur du sol de la cuve au-dessus du sol de l'église : 1 mètre à 1m,50.

Notre figure 669 reproduit une petite chaire à prêcher Louis XIII de l'église de Mers-sur-Somme.

chaire à prêcher Louis XIII