<< Chêne

Chenil >>

Chéneau

subs. masc.

ChêneauConduit ou rigole placé à la base d'un toit et recevant les eaux de celui-ci pour les conduire à une gouttière ou à un tuyau de descente.

Les chéneaux se font en bois garni de zinc ou de plomb à l'intérieur, en pierre, en terre cuite et en métal.

Ils se composent d'une planche horizontale posée sur la corniche et formant le fond, de deux planches formant les parois verticales, assemblées à languette et rainure à la planche du fond, Les angles formés à cette rencontre sont garnis de tasseaux triangulaires.

Cette sorte de boîte est adossée et clouée contre les abouts des chevrons ; elle est garnie à l'intérieur par des feuilles de zinc fixées à l'extrémité du voligeage et qui se recourbent en avant pour retenir le zinc garnissant la paroi intérieure de la planche de devant.

Le fond des chéneaux doit, toujours être en pente, pour faciliter l'écoulement des eaux. Cette pente est obtenue soit avec du plâtre, soit par de petits tasseaux glissés entre la planche de fond et sa couverture métallique ; la planche de devant ne doit jamais être plus haute que l'extrémité des chevrons. Fig. 768.