<< Chenil

Chevalet >>

Chevalement

subs. masc.

ChevalementCharp. Assemblages de pièces de bois dont on soutient une partie de maçonnerie que l'on reprend en sous-œuvre, ou dont on modifie la combinaison des ouvertures.

Le but du chevalement est d'empêcher cette partie de maçonnerie de céder à sa pesanteur tant que la première maçonnerie qui la soutenait n'aura pas été remplacée par la combinaison nouvelle.

Le chevalement se compose de jambes ou étais, inclinés en sens inverse et assemblés par le haut, à entaille dans des solives appelées chapeaux, placées dans le sens de la longueur de la maçonnerie à soutenir. Fig 769, 770.

L'extrémité inférieure des jambes repose sur des semelles ou couchis ces extrémités sont taillées des deux cotés à chanfrein afin que l'on puisse raidir le corps du chevalet. Ce raidissement se fait au moyen de marteaux ou de pinces en fer, en rapprochant les extrémités inférieures l'une de l'autre, mais en ayant toujours soin que les quatre jambes du même chevalet soient toujours égales. Avec des coins cloués sur les couchis, on empêche le glissement des pieds des chevalets. Chevaler un mur, c'est le soutenir par un chevalement.

Prix. Charpente : Location de chevalement en fer, pour trois mois, composé de deux lames avec cales en chêne formant âme et boulonnées ; compris pose et dépose, le kilogramme S. 0,06. Prix : (Voy. Dépose, Location).