<< Sellerie

Semence >>

Semelle

subs. fém.

Semelle d'étaiI. Charp. Pièce de bois A, placée horizontalement sous le pied d'un étai ou d'un chevalement. Fig. 3809.

II. Men. Dans une distribution d'appartement ce mot désigne la pièce de bois que l'on scelle sur l'aire des planchers pour recevoir le pied des poteaux d'huisseries, d'angles et de remplissages ; elles sont ordinairement garnies de clous à bateau et posées assez bas pour ne pas gêner lors de la pose du carrelage ou des lambourdes du parquet ; le but de la semelle est de reporter la charge des poteaux sur deux solives voisines; la semelle se fait habituellement en chêne de 0m,034 sur 0m,08.

III. Nom que l'on donne à la table ou partie inférieure d'un outil à fût, laquelle glisse sur les bois que l'on travaille.

Quand la lumière d'un outil à fût, rabot, varlope, etc., se trouve trop agrandie par l'usage et que l'on ne peut plus y rapporter de pièces, on remplace quelquefois la partie inférieure par une semelle en bois de même nature que celui de l'outil, ou le plus souvent en cormier ; cette semelle est collée à plat joint ou par embrévements, comme le rabot de la figure 3810.

Les rainures d'embrèvements sont poussées avec une languette à joue mobile dans le sens vertical, réglée en épaisseur de façon qu'à chaque coup d'outil on laisse une languette égale à la rainure.

La figure 3811, qui est à une plus grande échelle, fait voir l'outil quand on pousse la dernière rainure.

On fait parfois usage de semelles dans le but d'économiser le bois de cormier ou tout autre bois, dont le prix est plus élevé que celui de la partie supérieure de l'outil.