<< Lambourde

Lambris >>

Lambrequin

subs. masc.

Lambrequin ornementationI. Décoration en bois ou en métal découpé dont on orne l'extrémité inférieure d'un toit, d'un chéneau, d'une marquise, la partie supérieure d'une jalousie, etc. ; en un mot, dont on agrémente les formes qui, dans une construction, pourraient paraître raides et sèches.

Les ornements qui entrent dans la composition d'un lambrequin doivent toujours être fort simples et d'une compréhension facile ; leur silhouette comme celle de chacun des panneaux formant le lambrequin, doit être très étudiée et former des lignes agréables à l'œil.

Lambrequin en bois découpé avec couvre-jointsFig. 1897. Lambrequins en bois découpé (Découpage russe).

Fig. 1898. Lambrequin en bois découpé avec couvre-joints.

II. Ébén. On donne le nom de lambrequin à des sièges dont les dossiers cintrés sont retournés à leur extrémité, comme l'indiquent nos figures 1899-1900.

Fig. 1899. Chaise longue lambrequin. On remarquera qu'elles se font cintrées ou droites.

Chaise longue lambrequin

Fig. 1900. Chaise, fauteuil, canapé lambrequin.

Chaise, fauteuil, canapé lambrequin

III. Le lambrequin d'ameublement ou de tapisserie est, comme le lambrequin de menuiserie, une ornementation destinée à dissimuler des lignes trop raides ou des ajustements disgracieux. On s'en sert pour décorer les têtes de rideaux pour portières, fenêtres, lits, cheminées, etc.

Fig. 1901. Lambrequins Louis XIV et Henri II.

Lambrequins Louis XIV et Henri II