<< Rosace

Rose

subs. fém.

Rose chapelle de Tilloloy et église de MagnyI. Baie circulaire percée au-dessus du portail d'une église gothique.

Les roses sont formées de colonnettes ou de nervures rayonnantes en pierre dont les intervalles sont remplis par des vitraux.

Les nervures s'entre-croisent souvent, donnant naissance à des compartiments. C'est au XIIe siècle que remonte le commencement de l'emploi de la rose dans la décoration des façades.

Fig. 3701. Rose à la chapelle de Tilloloy (Somme), XVIe siècle.

Fig. 3702. Roses à l'église de Magny (Seine-et-Oise), XVIe siècle.

II. Arch. Petit ornement de forme circulaire que l'on trouve sous les plafonds des corniches et sur chacune des faces de l'abaque du chapiteau corinthien.

Bois de rose. Bois très employé pour les meubles de fantaisie, surtout pour les meubles de style Louis XV, Louis XVI et empire ; on le décore de marqueterie ou d'incrustations garnies de moulures et ornements en cuivre doré ou bronzé. Ce bois, de couleur rose pâle, est veiné de rouge dans les bois qui viennent des Canaries et d'un rouge noirâtre, même d'un noir très accentué, pour les espèces provenant de Chine ou des Antilles.

Sa couleur fondamentale aussi bien que son odeur lorsqu'on le frotte, lui ont donné son nom.

Il est employé en placage et ses veines nombreuses en font un bois d'aspect gai et agréable à voir.